Jennifer | Dessine-moi un soulier : chaussures personnalisées

Jennifer

Crédit photo : Anne-Lise Jegun

Découvrez l'univers pétillant de Jennifer, notre jolie mariée aux souliers jaunes... 

La rencontre : 

"Nous nous sommes rencontrés il y a 10 ans, le 31 juillet 2006 sur un quai de gare à Paris pour partir en colonie en Angleterre. Au départ, je ne voulais pas y aller car mon frère n’était pas accepté et Vincent (mon mari) ne devait pas venir non plus car son copain n’était pas accepté lui non plus. Finalement je suis partie avec mon frère Jéremy et lui est parti tout seul. Quand je l’ai vu sur le quai de la gare j’ai de suite dit à mon frère qu'il fallait qu'il devienne son ami. Ma valise est malencontreusement tombée sur ses pieds (je n’avais vraiment pas fait exprès), ça nous a permis de plaisanter et de parler...

Dans le cadre de ses études, Vincent a dû partir en Irlande quelques mois et à son retour nous avons décidé de fonder une famille. En janvier 2014, Louis est arrivé pour nous combler de bonheur et le 31 juillet 2016 il m’a fait sa demande dans un bar face à la mer que j’adore, à Rosas où vivent mes beaux-parents. C'était le jour de nos 8 ans de rencontre."
 

Ce qui les a marqués : 

C’est très difficile de choisir un seul et unique souvenir marquant, cette journée à été une succession de magnifiques moments mais je vais essayer de ne pas être trop longue promis ! Le tout premier souvenir marquant c’est quand Vincent m’a découverte à la mairie dans ma tenue civile. J'ai eu des échos toute la matinée me disant que Vincent était très ému.

Ensuite, après la mairie je suis allée enfiler ma robe pour l’église avec mes quatre superbes témoins. Je tenais à ce que ce soit mon frère qui m’accompagne à l’hôtel, alors il s’est caché à l’intérieur de la maison et m’a découverte sur la terrasse. Il a littéralement fondu en larmes en me couvrant de compliments et en me disant à quel point il était fier de moi.

Puis il y a aussi l’entrée dans l’église, accrochée au bras de mon frère, mon cœur qui battait très fort, mon frère qui pleurait, découvrir tous les gens qu’on aime qui étaient là pour nous pour partager notre bonheur, voir mon mari ému aux larmes en me voyant et se dire « ça y est on y est, c’est notre tour ! »

Enfin, un dernier moment que j'ai adoré est quand notre photographe, Anne-Lise Jegun nous a fait danser dans l’église sur notre chanson de sortie « This old heart of mine » des Isley Brothers, ça nous a mis dans l’ambiance. Nous sommes sortis en fanfare et on a pu compter sur nos invités qui ont bien joué le jeu du lancer des confettis ! 

Crédit photo : Anne-Lise Jegun

Le lieu : 

Nous nous sommes mariés au Moulin de Nartaud, à Bourg Saint Bernard dans le sud-ouest. Un lieu très champêtre, exactement ce que nous voulions. Dès que nous avons visité cet endroit, ça a été le coup de cœur total, sans compter sur la gentillesse des hôtes !

Leurs inspirations :

Nous avons décidé de faire une déco dans les tons jaunes. J’ai donc passé des heures sur Pinterest pour trouver des idées déco et des DIY. Ma belle-sœur m’a aidée à faire les vases, mes beaux-parents se sont occupés du porte-alliance, des cornets en kraft pour les confettis, j’ai fais quelques tambours avec de la dentelle, bref la déco c’était une histoire de famille ! Je me suis beaucoup inspirée sur certains blogs comme celui de La mariée en colère, Queen for a day, ou encore Un beau jour.

Quant aux tenues, nous avons trouvé les nœuds papillon des témoins, des enfants d’honneur et de mon mari chez Le Colonnel Moutarde qui ont été au top niveau conseil et patience !

Vincent a trouvé sa tenue chez Soulery à Toulouse, il y est allé avec ses parents et a trouvé de suite ce qu’il voulait. Il était parfait dans sa tenue : un costard bleu, un nœud pap’ jaune à pois blancs, une boutonnière fleurie accordée à mon bouquet et ma couronne de fleurs, puis des chaussures camel.
Concernant ma robe civile, la trouver a été assez chaotique et ma belle-sœur a été d’une grande patience et de bons conseils. J’ai cru que nous n’y arriverions jamais, mais finalement nous sommes allées chez Darel où j’ai trouvé MA robe en dentelle, manches longues.

Pour la robe de l’église, accompagnée de mes quatre témoins de choc et de ma belle-mère, nous sommes allées à la boutique Fleur d’oranger à Toulouse où j’ai pu essayer différents modèles et styles (j’étais sûre de vouloir une robe simple et champêtre mais c’était sympa d’essayer des modèles auxquels je n’aurais pas pensé). J’ai opté pour un ensemble jupe – bustier – blouse en dentelle Lambert Création. Elle était parfaite pour ma morphologie. 

Crédit photo : Anne-Lise Jegun

La création des chaussures :

Les chaussures, les fameuses chaussures … On a pris deux ans pour préparer notre mariage et dès le début j’ai craqué pour le concept de DMUS. J’ai donc pris un premier contact et c’est Laura qui s’est occupée de moi et m’a conseillée tout au long du processus.
N’ayant pas de boutiques à Toulouse, j’ai dû faire à distance et Laura a su être à mon écoute et répondre parfaitement à mes questions et mes doutes. Je suis partie sur un modèle d’escarpins ouverts avec brides croisées, velours jaune fluo et sur les conseils de Laura j’ai pris des talons de 8 cm de hauteur au lieu des 6 cm.

Les couleurs peuvent être différentes entre le site et la réalité, donc si vous hésitez entre différents tons et que vous ne pouvez pas vous rendre au showroom c’est pas mal de demander un échantillon des cuirs, c’est comme ça que je me suis décidée !

 

Crédit photo : Anne-Lise Jegun

Ses prestataires chouchous :

Pour la partie traiteur nous avons choisi « La cuisine de Guillaume » qui a été très patient (1h30 de retard sur le programme de la soirée !), très professionnel, les plats ont été délicieux et surtout tous servis en même temps et chauds ! Pour le brunch, nous avons fait appel à « Les mecs au camion », un Food truck Toulousain. Les burgers étaient à tomber, ça a fait une bonne animation le dimanche, les invités étaient ravis et les filles encore plus ;)

Pour le reportage photos, nous avons pu compter sur « L’appartement d’Anne-Lise ». Elle aussi a été top : discrète, patiente, et toujours de bonne humeur ! Le résultat est top, elle a réalisé des prises de vues originales, les photos sont canons. On se revoit pour le trash the dress (entre autres !).

Il y a aussi le site de déco « Save the déco » où nous avons acheté quelques éléments de déco, Jessica a ét » de très bons conseils et nous a proposé de nombreux articles de déco très sympa. Je conseille ce site qui peut aussi donner de nombreuses idées déco ! Pour notre bar à tatoo éphémères nous nous sommes servis chez Save the déco et Bernard Forever.

Concernant les fleurs, c’est « La fille aux fleurs » qui s’est occupée de notre mariage. Les compositions étaient juste parfaites, les fleurs ont tenu toute la journée même celles de ma couronne et mon bouquet. Elle ne m’avait montré aucun modèle, je lui ai donc fait confiance à 100% et ça a fonctionné !

Quant à la coiffure c’est Sandrine Hair qui a su répondre à mes attentes, mes changements d’envies… Quelle patience !

Puis Aude B Colrat s’est chargée du maquillage de mes témoins, de ma belle-mère et de moi-même. Corine à su faire preuve de patience et pour tout vous dire je m’inquiétais un peu car les séances ont commencé à 8h le matin pour un mariage à 15H30 à la mairie. Je craignais que ça ne tienne pas toute la journée et finalement j’ai pu danser jusqu’au bout de la nuit sans faire une seule retouche !

Pour les cadeaux aux invités j’avais fait moi-même des bougies jaunes, pour les hommes nous avons acheté des chapeaux de paille sur un site de grossiste, puis des lunettes colorées sur Amazon.

Enfin j’ai acheté aussi des caisses de pommes sur Leboncoin pour le côté champêtre, j’ai acheté aussi de spots Le Parfait et mon frère nous a fabriqué des rondins de bois pour la déco de table.

Les conseils de Jennifer :

Mon premier conseil ce serait d’être hyper bien organisé. Je me moquais de Vincent au début des préparatifs parce qu’il tenait beaucoup à son rétro planning où il avait décrit chaque action (de « contacter le traiteur » jusqu’à « déposer les caisses de pommes devant l’entrée » !).
Mais finalement c’est grâce à sa rigueur et son organisation que nous n’avons pas du tout été stressés (le jour de la mise en place quand même … Il ne faut pas pousser non plus !), c’est aussi pour ça que nous avons pu profiter sereinement.

Quelques jours avant le mariage nous avions dressé une liste de choses à faire pour chaque témoin pour le jour d’installation la veille du mariage et pour le Dday, comme ça chacun savait ce qu’il avait à faire. Je peux vous dire que si tout s’est très bien enchainé lors de notre mariage c’est aussi parce que tous nos témoins ont été hyper performants !

Puis le dernier conseil c’est bien évidemment de profiter de chaque instant (essayer en tout cas !), parfois je faisais un « arrêt sur image » et aujourd’hui c’est avec beaucoup d’émotion que j’y pense aujourd’hui. La journée passe tellement vite…
Puis pour ne pas avoir le coup de blues après ce superbe jour, nous sommes partis en vacances avec notre fils une semaine après, c’était top on était sur notre petit nuage.
Puis en rentrant on a essayé de placer quelques éléments de déco du mariage chez nous, pour garder quelques souvenirs, on a regardé les photos d’Anne-Lise, on s’est fait une soirée visionnage du film du mariage .

Cela nous a permis de nous remettre dans l’ambiance, et d’avoir ce coup de blues dont tout le monde parle !