Cécile | Dessine-moi un soulier : chaussures personnalisées

Cécile

Notre belle mariée Cécile partage avec nous ses anecdotes sur son joli mariage, sa rencontre avec son mari, leur histoire...

"Nous sommes tous deux originaires de Perpignan, même si nous avons dû quitter notre joli département pour des raisons de travail, il était impensable de se marier ailleurs. Nous avons donc organisé le mariage à distance pendant 2 ans, ce qui, grâce à l'aide de nos parents sur place s'est avéré être tout à fait possible."

Crédit photo: Nicolas Giganto.

La rencontre :

"Nous nous sommes rencontrés chez des amis communs, c'était le meilleur ami du grand frère de ma meilleure amie. Une semaine après avoir échangé nos numéros il m'a proposé une sortie ski nautique. J'ai dit oui (un peu à contre cœur parce que ce n'était vraiment pas mon truc). C'était vraiment un calvaire, je n'arrivais pas à rester sur ma planche si bien qu'au bout d'une demi-heure j'en ai eu assez je suis revenue à la nage sur le ponton qui permettait de sortir de l'eau. Il m'y attendait, m'a tendu la main et dans un mouvement très fluide on s'est embrassés."

La demande : 

"En ce qui concerne la demande, il a attendu 6 ans pour la faire. Nous étions en vacances à San Francisco, nous sommes rentrés d'une journée bien fatigante de découverte de la ville et il m'a dit qu'on pourrait aller pique niquer sur la plage, avec vue sur le Pacifique. J'étais vraiment épuisée, je lui ai donc dit que je n'en avais pas très envie vu la journée qu'on avait eue. Mais il a insisté pour qu'au moins on aille se faire un resto. J'ai fini par choisir un restaurant et quand il m'a dit que je pouvais peut être m'habiller de manière un peu classe (pour sortir) je lui ai répondu qu'il n'allait pas me demander en mariage cette soirée-là (rabat joie jusqu'au bout)... Et j'avais tort, au moment du dessert, sur une terrasse de toit avec vue sur San Francisco, il a fait sa demande... Et j'ai dit oui (j'ai bien sûr regretté d'avoir été un peu grognon et de ne pas l'avoir aidé dans tout ce qu'il me proposait)."

Crédit photo: Nicolas Giganto.

Leur souvenir le plus marquant :

"Ce qui nous a marqué au mariage, c'est l'ambiance générale. On avait rassemblé tous les gens qu'on aime et ils nous ont montré qu'ils nous aimaient aussi au travers de plein de surprises. Nos parents avaient contacté tous les invités dans notre dos pour que tout le monde se mette à chanter à la mairie "Tout l'amour que j'ai pour toi" (au grand désespoir du maire). C'était magique. Notre cérémonie laïque a été le moment le plus fort, c'est mon papa et son amie qui l'ont organisée et elle était juste parfaite !"

Le lieu :

"La cérémonie laïque et la réception ont été faites au Château Las Collas à Thuir. C'est une salle pleine de cachet, au milieu des vignes, avec vue sur le Canigou et un bel arbre à l'extérieur devant lequel nous avons fait la cérémonie."

Leurs inspirations :

"En ce qui concerne l'inspiration du mariage, nous voulions des couleurs assez douces, dans les tons pastels. J'ai passé beaucoup de temps sur Pinterest et j'avais flashé sur des vases dans les bleus turquoise/bleu tiffany avec des fleurs roses poudrés en guise de centre de table. Ma fleuriste m'a beaucoup aidé et a réussi à sortir exactement ce que je cherchais. 

Nous avons ensuite acheté des lampions et décorations dans nos couleurs sur internet, et fabriqué le reste (notamment les cœurs sur piquets à mettre dans l'allée pour la cérémonie laïque)."

Crédit photo: Nicolas giganto.

La tenue et les chaussures : 

"Au niveau de la tenue, j'ai longtemps hésité mais j'ai fini par prendre deux robes : une courte pour la mairie et une longue pour la cérémonie laïque. Effet de surprise garanti !

Pour les chaussures, je n'ai pas eu besoin de passer par la case création. J'étais partie pour le faire mais l'outlet de votre site contenait la paire de mes rêves, ces escarpins entièrement pailletés avec un talon de 12cm et dans ma taille ! J'avais un peu peur de la hauteur du talon au début mais avec un peu d'entraînement je n'ai eu aucun problème, et elles sont vraiment très confortables, je ne peux que les conseiller !"

Crédit photo: Nicolas giganto.

Et enfin, ses prestataires chouchous sont :

"Nicolas Giganto, photographe à Céret. Les invités n'ont pas cessé de nous parler de lui, parce qu'il a un contact humain exceptionnel et qu'il met les gens à l'aise, et qu'en plus ses photos sont superbes. (www.nicolas-giganto.com)

La fleuriste qui s'est démenée pour trouver les couleurs que nous souhaitions est "Sisters flowers"  à Ille sur têt. Elle sait parfaitement entrer dans la tête des mariés et est pleine de bonnes idées. (www.etamine66.com)

Pour le traiteur nous avions pris "La Deveze". C'est une entreprise familiale, très l'écoute des mariés et qui a fait du repas de notre mariage un vrai festin. (espaceladeveze.com)"

Les conseils de Cécile :

Il faut être bien entourée et oser déléguer quelques tâches (même si c'est dur et qu'on a envie de tout contrôler). Les prestataires sont aussi très importants, il ne faut pas hésiter à bien se renseigner avant de signer un contrat et chercher des avis de mariés ayant fait appel à ces prestataires.

Crédit photo: Nicolas giganto.